Epsylon, le rock celtique à l’honneur

40èmes Rugissants, le second album d’Epsylon, nous avait laissé une forte impression. Le mois dernier, chez Amalgame Musical, nous n’avons donc pas caché notre plaisir à l’annonce de la sortie de Manufacture du Temps, nouvel  album du groupe. Un troisième disque marqué entre autre par leur récente tournée en Chine. Pour ce nouveau chapitre de leur carrière, le sextet est accompagné de  Gambeat, bassiste de Manu Chao.

Epsylon est une formation Vendéenne, mais on a toujours l’impression que la bande nous vient de Bretagne. Car, tout comme son prédécesseur, Manufacture Du Temps nous entraîne dans une ambiance celtique. Une atmosphère mise en place grâce à des instruments de musique traditionnelle, notamment une bombarde très présente. Un des plus bels exemples sur ce disque est « le Temps », superbe morceau d’ouverture délivrant une atmosphère celtique énergique et joyeuse. On retrouve ici la touche Epsylon que l’on aime tant. Celle qui est efficace, direct et nous fait chaud au cœur. Mais Epsylon, ce ne sont pas que des influences de l’Ouest. Les gars mélangent des sonorités classiques et plus modernes au sein-même des morceaux. Ils utilisent de nombreux instruments, pour un répertoire plus varié.

Ainsi, au fil de l’album, vous croiserez les violons solennels de « Aux Hommes Debouts » et les cuivres fiers de « Chaque Seconde ». Vous danserez sur les notes pop de « Le Brasier ». Vous vous sentirez nostalgiques à l’écoute de « La Passe ». Vous serez d’humeur voyageuse avec « L’Exile » et ses résonnances folk/celtique. Vous serez de bonne humeur grâce aux notes d’accordéon de « Je Me Souviens ». Vous serez surpris par les quelques touches électroniques de « Un Idéal ». A de nombreuses reprises, l’utilisation de l’oud vous plongera dans une ambiance orientale. « Dans Mes Veines » vous paraîtra plus agressif grâce à de gros riffs, tandis que « Un Printemps » vous bercera d’avantage dans une ambiance chanson française.

Il y a une opposition entre les sonorités joyeuses et les thèmes abordés. Comme son titre l’indique, le temps est un des sujets récurant du disque. Ce dernier est d’ailleurs introduit en premier lieu par une multitude de son de mécanismes (réveil, coucou, cloche…). Les textes poétiques ont été travaillés et réfléchis. Manufacture Du Temps est comme une rétrospective sur la vie des membres. C’est une façon de prendre du recul. On a donc des textes authentiques, sincères, voire engagés.

Mais le bilan de ce disque est quand même mitigé. Manufacture Du Temps a de nombreux éléments à son avantage pour accrocher l’oreille d’un auditeur qui découvrirait Epsylon pour la première fois. En revanche, pour celui qui connait déjà Epsylon, Manufacture Du Temps déçoit quelques peu. La marque du sextet est toujours là, avec les sonorités rock/festives/celtiques, mais en beaucoup plus sage. Tout est plus soigné et il manque ce côté  fou, spontané et insouciant qui nous avait fait aimer la bande. Il y a moins d‘engouement. Epsylon parle d’album de la maturité, mais il faut avouer que ces soi-disant albums de la maturité sont souvent moins emballants.

Manufacture Du Temps sera donc sûrement beaucoup plus marquant en live. Epsylon est décrit comme un groupe de scène. Alors n’hésitez surtout pas, il paraît que la folie, l’énergie  et la bonne humeur sont au rendez-vous.

Tracklist:

01.Le temps
02.L’Exil
03.Dans Mes Veines
04.La Passe
05.Un idéal
06.Un Printemps
07.Je me souviens…
08.Le Brasier
09.Chaque Seconde
10.Aux Hommes Debouts !

Suivez Epsylon sur Facebook.

Publicités