Shimmer: Whatever it takes

artworks-000071039148-luaaj9-t500x500

Issu de la scène émergente rennaise, Shimmer est un groupe à l’univers musical bien affirmé. Formé par Mickaël Roupie (voix et guitare), Maxime Caradec (guitare), Aymeric De Abreu (basse et chœurs) et Maxime Le Gall (batterie), le groupe bénéficie de musiciens expérimentés et talentueux.
Un talent que nous retrouvons dans leur EP « Whatever it takes » qui sortira le 3 mars prochain. Une production de 4 titres qui s’illustre dans un monde pop rock alternatif que nous avons eu la chance d’écouter avant sa sortie et dont nous avons envie de vous donner un avant goût.

« If you were a Rockstar » est le premier single tiré de cet EP et déjà publié sur les plate-formes numériques. Les mélodies sont nettes, propres, la batterie tire son épingle du jeu,  les guitares aussi sont remarquables. Ce n’est pas monotone, la musique a du relief. Il y a de belles cassures qui passent bien et qui alterne rock pur et dur avec pop-rock. La voix, au fil des notes et des paroles, se révèle avoir du potentiel. Jamais à la ramasse, elle sait égaliser dans les moments plus intenses. L’ensemble est vraiment très intéressant.
On poursuit l’écoute avec « Promises ». Le titre nous délivre une belle mélodie là encore, peut-être plus légère en apparence. On découvre également une autre facette de la voix qui est moins dans la performance. Un titre qui part dans un rock plus rocailleux, pour une explosion sonore et de prodigieuses parties instrumentales.
« Without you » c’est le troisième morceau de cet EP. Une très belle chanson où fusionnent puissance et retenue. La voix et les instruments dégagent de belles émotions. On sent les influences des plus grands et les références que Shimmer sait s’approprier pour se créer sa propre identité.
La production se ferme sur « Breadown ». Une intro « so rock », une puissance incontestée tout le long du morceau, pour un titre plus que bien. Les instrus et la composition sont parfaitement maîtrisés, ils restent dans leur registre mais offrent de nombreuses nuances. Et que dire une nouvelle fois des parties instrumentales!

Vous l’aurez compris, « Whatever it takes » est un très très bon, même un excellent EP. On imagine que ce n’est qu’un début et que Shimmer a encore quelques cordes à son arc (ou à ses instruments du moins).

On vous conseille donc de noter sur votre calendrier que le 3 mars sera disponible l’EP du groupe en version physique et numérique. Et en attendant, on remet un petit coup de « If you were a Rockstar ».

http://www.shimmermusic.fr/

Publicités