Missine + Tripstoic & Two Ghosts from the Orchestra : Un pour tous et quatre pour un !

Missine + TripstoicDans le monde haut en couleur de la musique, on ne compte plus les groupes faisant plus la une des médias pour leur incapacité à se supporter plutôt que pour leur cohérence musicale. Egos surdimensionnés, opinions trop éloignées les unes des autres ou simple affaire de mœurs, il n’en faut souvent pas beaucoup pour mettre le feu aux poudres. Les frères Gallagher du groupe britannique Oasis en sont devenus les meilleurs exemples, enchaînant insultes, séparations à répétition, jusqu’à en venir aux poings entre eux. Pour au final devenir la risée des tabloïds anglais et du monde entier et voir leur carrière en pâlir devant des fans laissés dans l’incompréhension la plus totale.

Rien à craindre par contre du côté de la formation composée de Missine, Tripstoic et de Two Ghosts from the Orchestra, qui affiche une sérénité et une cohésion exemplaire. Si leurs sobriquets d’artistes semblent séparés entre eux, ce n’est que pour plus marquer leur complicité et leur singularité. Car si le rôle de chacun est bien établi, ce n’est que pour un seul but ; apporter expérience et talent afin que ces énergies ne fassent plus qu’une. Une même énergie mise au service de nombreuses influences qui découlent devant nos yeux pour rassembler le plus grand nombre. Une chose est sûre, avec les musiciens messins, il est question d’unité.

Sorte de mousquetaires de la musique, ils s’allient pour lutter contre la morosité à l’aide de leur sens du rythme, du groove et de leur jeu de scène. Le trip-hop, la pop, le rock ou encore la soul sont leurs meilleurs alliés pour délivrer le public et lui offrir un spectacle diversifié et unique. Ces mouvements artistiques sont alors assemblés pour créer un seul et même son, que le groupe appelle le TripopRock. Dans le but de proposer au public une musique toujours plus originale tout en restant attaché à ses racines.

De ces quatre fougueux aventuriers du son, on retrouve d’abord Tripstoic, brandissant sa guitare afin d’apporter vitalité et énergie aux compositions, peu importe le registre. Viennent ensuite les Two Ghosts from the Orchestra, duo de musiciens, qui, au contraire de leur noms, n’agissent pas dans l’ombre. Même si peu de personnes ne connaissent vraiment leur véritable identité, leur jeu de basse et de batterie sont essentiels pour assurer à la formation un son de qualité qu’amateurs comme néophytes pourront apprécier. Le groupe ne serait pas au complet sans la voix de Missine, venue rassurer la foule à l’aide d’un timbre cristallin proche de celui de Beth Gibbons de Portishead. Qu’elle se fasse plus discrète comme sur « Good trip » ou plus envolée et en union avec la guitare sur « Move », la voix de Missine nous permet de suivre les mélodies sans mal, tout en se laissant emporter.

Les textes et l’interprétation sont bel et bien là pour nous faire entrer dans le monde des quatre messins, comme pour faire quitter le quotidien monotone de l’auditeur le temps de plusieurs chansons. Pour ensuite repartir vers de nouveaux horizons pour conquérir et sauver de nouveaux auditeurs grâce à leurs mélodies groovy. Telle est la mission du quatuor. Un pour tous, quatre pour un … mais surtout pour le public.

Retrouvez Missine + Tripstoic & Two Ghosts from the Orchestra sur le net :

Facebook : https://www.facebook.com/MissineTripstoicOfficial?fref=ts

Site web : http://www.missinetripstoic.com/

Soundcloud : https://soundcloud.com/missinetripstoic/medley-missine-tripstoic

Myspace : https://myspace.com/missinetripstoic

Twitter : https://twitter.com/missinetrip

Tumblr : http://missinetripstoic.tumblr.com/

Publicités