Julie Lenne, un album 100% féminin !

julielenne_coverUn peu électrique, un peu acoustique, un peu folk, un peu pop, un peu rock, voilà comment nous pourrions résumer l’esprit de cet album composé de 8 titres. Tantôt revendicatrice, tantôt réaliste, Julie Lenne, auteure, compositrice et guitariste, est une fille qui s’assume et nous le prouve à travers des textes remplis de simplicité, de vérité,  d’humour et de dérision. Avec des jeux de mots bien placés, comme dans le premier titre « Le mec plus ultra » ou encore dans « La Zizanie », qui nous rappelle drôlement le dernier titre très médiatisé de Joyce Jonathan, tant au niveau du chant qu’au niveau de l’air entêtant ; mais Julie Lenne a une longueur d’avance ayant publié le clip de cette chanson en 2010. Bref, les histoires et les états d’âmes des filles mis en musique n’existent pas depuis hier, et l’artiste a bien l’intention de s’imposer dans la catégorie. Un peu cliché mais pas trop non plus, avec une part de vérité mise en lumière, la pétillante et entrainante chanson « Le jour et la nuit » et le dernier titre plus folk acoustique « Tout et son contraire » montrent ouvertement le caractère d’une majorité de filles, de celles qui vous rendent complètement fous, oui messieurs !

La vie n’est pas toujours rose, il y a « les jours sans et les jours avec » comme elle le chante si bien avec sa voix très simple. « On verra », quatrième titre riche par ses percussions omniprésentes qui permettent de focaliser notre attention sur les paroles, est une ballade assez nostalgique avec pourtant beaucoup d’espoir. Mais Julie Lenne voit toujours la vie en « Rose Bonbec » et se met parfois à faire du reggae dans la septième chanson. On regrette cependant le manque de variations, et la joie dans ce titre assez long. A contrario, « Cash Pistache » est une ballade plus sucrée, avec beaucoup plus de relief.  
Et, que serait un album 100% féminin sans une chanson de rupture ?! L’artiste s’affirme et se dévoile dans « Jeter les voiles » avec un titre aux sonorités plus rock. Un titre efficace donc.

Finalement, l’album s’écoute assez facilement par sa légèreté, sa fraicheur, son pétillant. On se laisse rapidement emmené dans l’univers coloré de cette artiste, authentique, vraie, généreuse mais surtout « (a)typiquement pop » et un tout petit peu déjantée. Cependant, l’album reste assez sage et répétitif. Malheureusement, l’effet que les textes excentriques nous offrent retombe avec des mélodies qui manquent légèrement de piquant, d’un côté plus « femme fatale » qui pourrait faire vraiment la différence. Cet opus reste tout de même un bon album de chanson française, très girly donc, mais où les filles pourront toutes se reconnaitre et se retrouver. On tient également à souhaiter une bonne continuation à la jeune femme pleine de talent!

http://www.julielenne.com/

Publicités