C.L.U.X , du rock français au heavy métal !

cluximage

Chères lectrices, chers lecteurs, bonne rentrée calendaire  à toutes et à tous. Ouvrons nos livres, nos cahiers, mais surtout notre esprit et nos oreilles pour cette nouvelle année qui, nous espérons, sera enrichissante et pleine de découvertes musicales. Pour bien débuter, on commence par le  « Chapitre 1 ».  Tel est le nom du première EP de C.L.U.X , un groupe breton venu de Lorient.  Quatre titres qui font honneur au rock français. 

Sans amuse-bouche servi au préalable,  le premier mets « Poisson Rouge » nous est proposé. Un fil rock voire hardrock plutôt sympathique et entraînant flirte avec l’énergie affirmée du métal pour un morceau dynamisant. Une batterie affolée, des cordes torturées, une voix rauque et rock …  les musiciens  annoncent furtivement la couleur et leur style sur ce premier morceau ! S’en suit  l’explosive « Human Bomb », qui défile vite très vite, un peu trop vite, on a du mal à suivre, tout comme la voix au ton surjoué, revendicateur et ironique, qui se retrouve quelque peu étouffée par ce rythme imposé. On retiendra tout de même le jeu entre la batterie et les gros riffs cinglants qui donnent toute la dimension au morceau. « Aux confins de l’Aurore » , le troisième titre, nous offre un instant plus intimiste et posé dans l’intro avant de déboucher sur un rock plus alternatif. C.L.U.X sait donc faire autre chose que du « gros sons à tout casser » ;  Intéressant ! Une voix plus agréable et naturelle que précédemment, de belles montées en puissances, quelques fois saccadées,  en rappel à leur style de prédilection, et une partie instrumentale finale pour clôturer en beauté cette chanson.  Un dernier morceau manque à l’appel «  Je suis le monde », quatrième et dernière chanson de cet EP. La meilleure pour la fin ? Ça y ressemble bien ! Un titre efficace, fracassant,  qui fait du bruit et qui résonne, qui dérange, qui bouscule, et qui est vraisemblablement le plus abouti avec des variations et des riffs à se rouler par terre.

Vous l’aurez compris, nous avons à faire ici à un opus avec ses qualités et ses quelques défauts. Un premier EP intéressant, qui reste cependant assez classique, sans vraiment de surprises, malgré l’indéniable maîtrise des musiciens qui « envoient du lourd », comme on dit.  Une production à écouter tout de même, pour se défouler ou juste pour le plaisir.

Et pour les intéressés, le groupe prépare son premier album ! 

www.reverbnation.com/cluxband

Publicités