Zoé ; des maux, du rock et de la joie de vivre

Les grandes vacances se terminent bientôt. Mais grâce à Les Maux De Zoé, l’heure est toujours à la détente. Plongez avec engouement dans le monde de cette bande d’Avignon qui ne manquera pas de vous accrocher en tout juste onze titres.

 

1077561_590152954379019_370768055_o

Les Maux De Zoé se définit comme un groupe pop/rock. Mais en vérité, peut-on vraiment les classer dans cette simple catégorie ? Car l’univers du groupe est plus étendu que cela. Julien (chant/guitare), Romain (batterie/ chœurs), Romain (trombone), Yoann (accordéon) et Freddy (basse) vont piocher dans différents genres. Et finalement, la pop n’est pas ce qui ressort le plus.

Cinq jours et cinq nuits ; c’est le temps qu’il leur a fallu pour enregistrer ces onze pistes. C’est également, et en toute logique, le titre de l’opus. Ce dernier nous offre un aperçu intéressant de ce que la bande peut jouer. A priori, les garçons aiment faire la fête. C’est une note évidente sur ce disque. Rien qu’à écouter « Nos Peines » ou « Toi » on ressent tout de suite l’envie de sourire et de danser. Ce sont des titres frénétiques dans lesquels se mélangent cordes, percussions, trombone... Un joyeux bazar vous emportant facilement avec lui.

La bande offre aussi des moments plus intimes avec quelques ballades. Entre autres, le titre « Rien Ne Change ». Son rythme plutôt triste et son accordéon nous évoquent un Paris gris, mais romantique. Ambiance de Capitale également pour « Marguerite » et sa jolie mélodie rétro.

Pour la petite histoire, le mixage a été réalisé au Studio Véga, à Carpentras, qui a vu passer de nombreux groupes français, dont Noir Désir. Et justement, plusieurs morceaux de cet album recèlent de rythmes lourds et efficaces comme savaient si bien le faire les groupes de rock français dans les années 1990Noir Désir en tête. On le constate par exemple sur  « A Vendre » ou « Sans Abri » avec leurs riffs sombres, presque sensuels. La formationapporte sa propre touche en y ajoutant accordéon et trombone, ce qui donne un son unique à cette bande.

Alors qu’« Eléa », le morceau d’ouverture, avait du mal à décoller et retenir notre attention, le groupe se rattrape vite pour arriver sans réelle erreur de parcours à l’endiablé « A l’Envers ». Le charme de la musique de Les Maux de Zoé est aussi à chercher dans la très belle voix de Julien. Elle seule pourrait vous convaincre d’écouter cet album jusqu’au bout.

Alors oui, Les Maux De Zoé est en quelque sorte pop. Pop pour ce côté facilement entrainant. Pour ce côté frais et accessible. Mais avant tout, Les Maux De Zoé est rock. Rock et festif. Un mélange indémodable pour une musique pleine d’émotions. Les garçons ont bossé d’arrache-pied pour nous livrer cet album. On les félicite pour ce premier effort qui sortira le mois prochain. C’est une bande pleine de potentiel. Les acolytes sont à la recherche d’un label. A bon entendeur…

Le groupe est sur Facebook.

A retrouver aussi sur son site officiel.

 

Publicités