L’OVNI Dirty Work Of Soul Brothers

Et oui, encore un groupe de Nancy. Mais ce qui est cool, c’est qu’on a beau déborder de bonnes formations ici, chacune est unique.  Cette fois, c’est Dirty Work of Soul Brothers qui va vous emmener dans sa formidable dimension parallèle.

a0120830945_2

Romain (claviers, chant), Fred (batterie), Polo (claviers, chant) ont sorti il y a quelques mois un EP quatre titres nous montrant déjà l’étendu de leur talent.

Prenez du garage. Montez les amplis au maximum. Donnez au tout un effet robotique. Ajoutez-y des nappes de psychédélisme. Etouffez un peu la voix. Maintenant jouez tout ce mélange avec saturation et entrain. Voilà, vous êtes des Dirty Work Of Soul Brothers en herbe. Cela parait compliqué ? Il est vrai que c’est une recette un peu délicate à réaliser, et il faut être un vrai Dirty Work Of Soul Brothers pour la mettre en œuvre.

Car on a affaire à un groupe qui se fiche des codes comme de ses premières chaussettes. N’essayez même pas de les classer dans une catégorie musicale. La musique de Dirty Work Of Soul Brothers est bien trop riche pour cela. Alors que l’on a une base rétro qui va taper dans le côté énergique des seventies, on se retrouve au final avec un résultat très moderne, même futuriste. Le son dégouline des amplis avec une volonté de tous les diables.

Le titre « Down » se démarque le plus avec un son tutoyant les riffs hard rock et offre même une dernière minute au ton épique. On imagine bien que ce titre doit avoir un effet grandiose et intense en live. Dirty Work Of Soul Bother, c’est tout à fait le genre de groupe que l’on peut balancer à fond dans les petits clubs underground. Parce que rien qu’à les écouter, on se voit déjà sauter au milieu de la piste éclairé par un stroboscope qui nous fait tourner la tête.

 

Dirty Work Of Soul Brothers, c’est donc une personnalité complexe, noisy et tout à fait originale, qui travaille les styles, les mélange, et en fait une musique accrocheuse, vitaminée et très personnelle. Un OVNI suintant de rock psychélectrique. Le groupe annonce un album pour cette année, ça promet.

Le titre « Down » est en téléchargement gratuit sur Bandcamp.

A noter que la radio nancéienne Fajet organisera sa fête de la musique le 21 juin. Toute la journée des groupes locaux viendront jouer en live dans les studios. L’occasion d’y écouter Romain, Fred et Polo, ainsi que d’autres formations dont on vous a déjà parlé dans nos pages (Capture, Dead Stereo Boots, The Napoleons).

Publicités