Moment de camaraderie avec Gueules d’Aminche

Certains prétendent qu’en Lorraine, il pleut toujours, que l’ambiance est morose, que le paysage est gris. Certes, la météo récente a donné raison aux mauvaises langues. Mais, au détour d’un petit bistrot, on peut faire de belles rencontres ensoleillées. Avec les Gueules d’Aminche par exemple.

9m6zi3p717j06u258bdsvcqax7gq3

 

Deux ans après Perdre Le Nord, ils sont de retour avec une nouvelle formation. Les Gueules d’Aminche se plaisent à rêver d’ailleurs. Et c’est en musique et avec poésie qu’ils nous entraînent dans leur monde. Un monde imaginaire tout droit sorti de leur esprit pour passer un bon moment de camaraderie. La bande nous amène à la rencontre de différents personnages, comme « Tonton », « Jojo », « Les Habitants du Chat Noir ». Ils ont même composé un « Sonnet Pour Un Cyclope ».

Le groupe mélange les instruments (guitare, accordéon, contrebasse, batterie et percussions) pour une musique présentant un « Bric-à-brac » d’ambiances. On dérive entre l’engouement et la nostalgie, entre la joie et la mélancolie. On passe aussi dans une atmosphère  presque glauque avec la « Danse Macabre ». Heureusement, les Gueules d’Aminche introduisent également un bout de Paris rétro dans leurs compositions, et là, c’est plutôt l’envie de danser la valse qui se fait sentir.

Cet album fait dériver notre esprit. On s’imaginera tantôt dans une ambiance guinguette, tantôt assis au bord d’un port par une calme soirée d’été. Et grâce à un merveilleux duo féminin/masculin mêlant deux très belles voix claires et mélodieuses, les complices nous emmèneront jusqu’au « Firmament ». Ce voyage imaginaire nous procure le sentiment « Bien Mérité » de retomber en enfance. Mais le groupe reste réaliste, et sur le dernier morceau, on retourne clairement dans une réalité française. Car, « C’est La Vie », on n’évolue malheureusement pas toujours dans un monde de rêves.

gueules-d-aminche-joue-sa-sortie

Un sentiment de convivialité et d’intimité avec ces quatre compères. C’est ce que l’on retiendra de cet album. Grâce aux Gueules d’Aminche, on est bien. Merci à cette bande de nous donner le sourire. Toi la vie, « T’es Belle », et tu le serais moins sans des artistes comme eux.

Prochaines dates:

17 mai : Festival les caf-conc’ à
l’affiche, Chaumont (52)

18 mai : Reims

19 mai Festival Rando-Moselle, St
Quirin (57)

07 juin : Médiathèque Créanto,
Créhange (57)

15 juin : Festival,
Garche/Koeking (57)

30 juin : Festival de la voir
verte, Raon (88)

07 juillet : Parc Pouille
Vandoeuvre-les-Nancy (54)

19 juillet : Estivales, Jarny
(54)

27 juillet : Estivales « Un air
de Loire », Nevers (58)

Rejoignez-les sur Facebook et Deezer.

Publicités