Vegas Voltage: une nouvelle partie qui commence

vvLe 23 février 2013, Vegas Voltage nous présentait son nouvel EP « The Game ». Précédé par « Endless Road To Nowhere », cet opus de cinq titres tout droit venu de Rennes nous fait (re)découvrir l’univers musical de JC, Christian, Flavian, Greg et Sam.
Un monde où se croisent rock, punk, hard rock et métal, le tout subtilement mélangé grâce aux talents des musiciens.

Dès le premier titre, le groupe nous embarque sur une « Another Planet ». Une ambiance intrigante s’installe dans l’intro avec des petits bruitages puis un son brutal nous envoie directement dans leur univers. On suit la mélodie et son évolution au fur et à mesure que l’écoute avance, une belle alternance entre le rock aux touches psychédéliques et cosmiques et le hard rock métal. Les variations sont nombreuses et le morceau délivre de belles et surprenantes parties instrumentales dans lesquelles sont mises en avant les cordes.
« Candyman » révèle le côté plus punk rock métal de Vegas Voltage. Nous entrons d’emblée dans leur style, l’ensemble déborde d’énergie et nous fait comprendre qu’ils ne sont pas là pour se laisser marcher sur les pieds. Le groupe montre dès ce second morceau l’étendue de son talent avec une fois encore des parties instrumentales vraiment top.
Un jeu de cordes qu’on retrouvera dans la troisième chanson « The Game ». Tout s’enchaîne bien, nous passons d’un style à un autre sans encombre, on a d’ailleurs un peu l’impression d’une bataille entre le rock et le métal que ce soit au niveau de la mélodie ou du chant.
« Buried Alive » offre une vision un peu différente de leur genre. Elle est assez hard rock mais avec pas mal de relief mélodique, les grattes sont moins brutes. Le tout est parfois fou mais beau en même temps, il y a beaucoup d’énergie, on sent le travail des musiciens.
Pour bien terminer la partie, Vegas Voltage mise sur un titre plus court intitulé « Skies ». Les bons éléments des précédentes sont là, plus déstructurés, mais parce qu’il y a autant de choses en moins de temps. Un très beau morceau qui propose lui aussi d‘excellents jeux qui partent en folie mais qui restent fins.
Quant à la voix, le groupe joue sur deux tableaux différents avec une voix très puissante comme on s’y attend dans le métal et le hard, mais également une autre voix plus posée dans les tons punk rock, moins agressive. A noter aussi les chœurs féminins qui s’invitent sur le quatrième morceau.

Pour sûr, les Vegas Voltage mettent beaucoup de cœur et d’énergie dans leur production. Un univers que nous prenons autant de plaisir à découvrir qu’eux à partager.
Si le métal/punk/hard rock peut vite devoir faire face à des idées reçues, « The Game » rend accessible le style à ceux qui seraient un peu réticents et peut par la même occasion réconcilier avec ce genre. Belle et intelligente interprétation de la part du groupe.

Publicités