Stereostar 69: une énergie brillante

ss69


« Make out the target », c’est le nouvel EP des Stereostar 69.

Si nous avions laissé les trois membres du groupe, tout droit venu de Metz, avec l’album « Ambulance Shotgun », c’est avec ce nouvel opus et un nouveau musicien que nous les retrouvons. Matt, Phil, Chris et Steph n’ont rien perdu de leur énergie électro/pop/rock qu’ils nous avaient proposée dans leur premier album, mais la revisitent et nous offrent ainsi un nouvel EP 4 titres tout aussi intéressant.

C’est avec un morceau assez surprenant que l’album commence. « A way » c’est une bonne base rock avec plein de petits effets synthétiques pour donner du relief à leur dimension. Le tout est entraînant, assez futuriste, même si le mouvement électro pop est un vrai phénomène aujourd’hui, on arrive à suivre la construction du morceau rien qu’en l’écoutant.

Une construction époustouflante pour le morceau suivant « Clown is down ». Une intro toute en finesse où l’on sent que quelque chose se prépare, puis des guitares ravageuses qui arrivent, avec une puissante énergie qui ne nous lâche pas. Il y a un côté totalement kitsch années 80 et si là encore le rétro est vraiment à la mode, la signature des Stereostar 69 est là.

« John Doe », troisième morceau, dans lequel on retrouve finalement les sonorités de leur premier album. Ce titre, ce nom, on en a fait le tour, mais le groupe nous propose sa version à lui de cet inconnu avec une mélodie plutôt planante, en profusion, avec beaucoup de maîtrise. La chanson dégage énormément de choses et d’émotions dans une ambiance un peu sombre et lourde de sens, voire un peu complexe.

Le dernier titre s’intitule « Nixon said ». Là encore, pas mal de choses à entendre. Une batterie prédominante, un fil rock, un clavier toujours présent, mais un son comme saturé donnant presque une sensation de torture. Puis une deuxième partie, plus acoustique, plus douce, légère et aérienne et une phrase pour conclure « John rest in peace ».
Des chansons où des émotions se croisent, et où on retrouve la marque de fabrique des Stereostar 69, avec cette voix qui raconte une histoire tout le long de l’album, ou du moins de donner cette impression. Une voix assez agréable, qui donne de la forme au texte.

En résumé, pour ce nouvel EP, les Stereostar 69 ont fait une fois encore du bon travail. L’opus s’écoute bien, il est dans l’air du temps et rétro en même temps mais sans tomber dans la banalisation. Pas mal d’effets robotiques cependant, dont on aurait pu se passer, mais le groupe maîtrise le tout pour sûr.

En écoute sur deezer

Publicités