Interview avec Slovenly World

Tout droit venus de Bourgogne, les Slovenly World nous proposent une musique aux sonorités et apparences métal ! Mais tendez l’oreille et vous entendrez que leur univers musical est riche en variations, et ne cesse de nous surprendre tout au long de l’écoute. Afin d’en savoir plus sur ce groupe dont les mélodies ne laissent visiblement pas insensibles les auditeurs, nous leur avons posé quelques questions, auxquelles ils ont bien évidemment accepté de répondre !

Slovenly world


Bonjour, pour ceux qui ne vous connaissent pas encore, pouvez-vous nous dire qui se cache derrière Slovenly World ?
Slovenly world se compose de 5 membres : Tristan (Basse), Flo (Chant), Nico (Batterie), Mario et Max (Guitares)

Le groupe s’est formé en 2008 autour de Flo et Mario et le line up est definitif depuis 2010

 

D’ailleurs, pourquoi avoir choisi ce nom?
Slovenly World c’est le nom du groupe depuis sa création. Nous voulions un nom qui veuille dire quelque chose et je pense qu’il reflète bien notre état d’esprit ainsi que les thèmes abordés dans nos chansons.

Vous nous proposez du métalcore, vous vous rappelez de vos premiers pas dans le métal ? Qu’est-ce qui vous a donné envie de faire du métal et qu’est-ce qui vous plait dans ce style ?
Tout d’abord nous ne considérons pas notre musique comme du metalcore.

 A la base Slovenly  World c’est un groupe de trash dans la lignée du Big four. L’arrivée de nouveaux membres et l’évolution de chaque musicien à fait évoluer notre musique vers différentes tendances sans vraiment y appartenir. Nous essayons plutôt de faire un « melting pot » de tout ce que nous aimons et je pense que tout ça se retrouve dans notre musique. On a des gouts très variés dans le groupe allant du rock au jazz en passant par le métal extrême ou le djent. Nous ne sommes pas vraiment fans des étiquettes, ce que nous faisons c’est du métal moderne teinté d’influences de tout style, oui il y a du chant clair et des mélodies mais je ne suis pas sur que l’étiquette de metalcore corresponde vraiment.

Tous les membres du groupe viennent du milieu métal, dans lequel nous sommes depuis l’adolescence. En tant que musiciens c’est ce que nous aimons jouer. C’est pas le genre de musique que tu fais pour l’argent sinon ça se saurait.

Comment vous êtes-vous rencontrés ? Et qu’est-ce qui a fait qu’un jour vous vous êtes dit : On va monter un groupe de musique ?
A la base Flo et Mario qui ont créés Slovenly World étaient potes ainsi que Tristan et Nico , qui eux  ont rejoint le groupe plus tard car ils jouaient dans d’autres groupes avant. Max nous a rejoint en dernier par le biais d’internet et des petites annonces. Étant tous musiciens et fans de métal ils étaient pour nous évident de jouer dans un groupe et d’essayer de créer notre propre musique.

 

Le 15 octobre dernier, vous avez sorti votre  EP  7 titres « Alternative Ending », pouvez-vous nous en parler ?
Alternate ending est le deuxième EP du groupe. Il a été fait avec le line up actuel, contrairement à l’ancien, et c’est pour nous celui qui montre le mieux ce qu’est Slovenly World et qui pose en quelques sortes les fondations du groupe et de notre style. Cet EP est entièrement auto produit et l’ensemble du travail studio à été réalisé par notre bassiste Tristan. Nous avons sorti un clip « begin to react » pour  promouvoir  notre Ep et essayons de le faire tournée au maximum. Il est d’ailleurs en téléchargement sur internet ou disponible en version physique par le biais de nos différents sites internet.

 

D’ailleurs, comment se passe la composition quand on est un groupe de cinq ?
Sachant que nous travaillons tous ou faisons des études il est difficile pour nous de composer ensemble. La plupart du temps, la grosse partie du travail se fait sur ordinateur et ensuite on s’envoie tout par internet et chacun fait les modifications qu’il veut et apporte sa touche perso jusqu’au moment où le morceau  plait à l’ensemble des membres du groupe. Une fois la composition finalisée sur ordinateur on la cale en répète et il nous arrive souvent d’apporter des modifications à ce moment-là. Souvent la base de la compo par d’un seul des membres mais il nous arrive de composer a plusieurs quand nos emplois du temps nous le permettent.

 

Que pensez-vous du fait que les groupes de rock (et ses dérivés) et pop rock soient plus sollicités dans les festivals (et autres) que des groupes faisant du Métal ?
Ça c’est un peu le jeu quand tu fais du métal. C’est une musique plus ou moins « d’initiés » qui n’est pas grand public et donc difficile à mettre dans toutes les oreilles. Le métal reste un milieu underground qui survie par lui-même, les groupes , les fans, les organisateurs et autres qui s’activent dans le milieu pour faire vivre leur passion. Le problème est peut-être encore plus grand en France contrairement a certains pays (nordiques en particulier) ou le métal fait partie du paysage musical et ne rebute personne. En général quand tu fais du métal tu joues dans des évènements métal mais rarement dans concerts plus généralistes.

Et sinon, avez-vous des projets pour l’avenir (album, clip, tournée, autre…) ?
Nous avons actuellement un album en préparation qui devrait sortir dans l’année, si tout se passe bien car quand tu n’as pas trop de moyens tu dois souvent faire face à des imprévus qui repousse l’aboutissement de ton travail. Nous préparons aussi plusieurs petites choses pour venir marquer la sortie de l’album et tournons toujours un maximum pour promouvoir notre musique.

Que peut-on vous souhaiter pour la suite ?
Un max de dates de folies et pourquoi pas une tournée digne de ce nom, de trouver un label, qu’on parle un maximum de nous , comme vous le faites, des litres de Jim Beam et une armée de fans prêts à en découdre !

Pour finir, avez-vous une petite anecdote à nous raconter vous concernant ?
Pas vraiment car chaque concert est différent et a sa petite anecdote, ça va du petit concert dans un petit bar ou le public devient littéralement dingue jusqu’à faire des trous dans le mur au gros concert dans une bonne salle où les gens sont déjà au taquet quand on arrive sur scène.

Et tu as aussi tous ces concerts ou nous avons un souci technique en plein milieu, et pour sa on est des champions (ampli qui se débranche, corde de guitare qui lâche, double pédales en morceaux) qui font que chacun de nos concert ont leur petites anecdotes et reste de très bons souvenirs.

Un dernier mot ?
Merci à toi et toute l’équipe d’Amalgame Musical pour cet interview,

On est en pleine écriture du prochain album, donc n’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux pour avoir des news

Continuez de faire vivre la musique et n’hésitez pas a venir nous voir en live, on a besoin de vous !

Publicités