Hurricane Riders: un souffle d’hier et de demain dès aujourd’hui !

Ouragan de rock garage en prévision dans le monde musical. Voici l’EP des Hurricane Riders.

Composé par deux filles, Jennifer et Lucianne, et deux garçons, David et Julien, ce groupe formé en 2008, tout droit venu de la région Rhône-Alpes, puise son inspiration parmi les grands des sixties et seventies comme les Stones, The Doors, Dire Straits, The Clash ou encore Hendrix (et tant d’autres).
Après un premier EP sorti en 2010, et de nombreux concerts, ils reviennent en force le 12 décembre 2012 avec une nouvelle production de cinq titres haute en couleur intitulée « Weird Things ».

61403_467787386601997_1974975366_n

Deux guitares, une basse et une batterie, rien ne manque à l’appel.
L’album s’ouvre sur la chanson «Summer Hit», qui nous plonge sans détour dans l’univers du groupe. Le rythme est entraînant, et s’imprime rapidement dans nos têtes grâce notamment aux « jeux de mains ». Les bons riffs ne se font pas prier et se laissent entendre, et ce tout le long de l’EP.
Les guitares ont d’ailleurs droit à leur solo dans «The Hunt Man», deuxième morceau, partie instrumentale très intéressante et intense. Ce dernier dégage beaucoup d’énergie, tellement qu’on est presque un peu déçu de ne pas avoir quelque chose d’explosif pour le final. «Twisted», la troisième piste, nous propose elle aussi de très bonnes choses, avec des variations mélodiques qui évitent la monotonie et par conséquent l’ennui, et des cordes qui partent visiblement un peu en délire. Même chose pour la suivante, «Like a Hurricane», où l’on sent, du moins entend, que les musiciens s’amusent vraiment à jouer.
«Weird Things» est vraiment la chanson à part de l’album. La batterie se révèle, et propose un battement plus varié que sur les précédentes. Les cordes également prennent goûts à l’évolution de la mélodie. On y entend des choses surprenantes, et on se rend compte de la progression par rapport au premier morceau même si les guitares s’imposent encore un peu plus (les filles ne sont pas les fondatrices du groupe pour rien).

Justement, pas facile pour notre chanteur de concurrencer le zèle de la gente féminine. Pour se faire, il décide de jouer avec la mélodie sur le troisième morceau par exemple, ou d’y ajouter des effets comme pour l’introduction du quatrième. C’est finalement sur le dernier morceau que Julien s’impose le plus, avec une voix un peu éraillée certes, mais qui arrivera à faire passer beaucoup de choses dans ses tonalités. Elle est dans l’ensemble très agréable. Les chœurs ajoutent aux chansons juste ce qu’il faut pour qu’elles soient encore plus abouties.

1324315686_HurricaneRiders

Comme ils le disent si bien eux même, Hurricanes Riders c’est des « titres vintages auxquels ils prennent soin d’ajouter une touche moderne ». Un son rétro qui nous rappelle notre amour pour le rock’n roll des années 60/70, et en même temps un goût de rock actuel.

Beaucoup d’énergie et de maîtrise … mais attention de ne pas se reposer sur ses acquis, car un public conquis en veut toujours plus !

Retrouvez Hurricane Riders sur:   et sur leur site.

Publicités