Belgique rocks!

De dEUS à Ginzhu en passant par Girls In Hawaii ou Triggerfinger, la Belgique a vu fleurir de merveilleux  groupes, et la nouvelle génération de jeunes musiciens tente avec passion de suivre les pas de leurs ainés.

Et c’est ce que fait Reverse Strip depuis juillet 2011. Après quelques changements de line-up, le groupe a trouvé depuis quelques mois la formule qui lui convient : Samuel est au chant et à la guitare, Romain à la deuxième guitare, Olivier à la basse et Félix à la batterie. Si comme beaucoup ils ont commencé dans leur garage, ce sont les scènes de l’extérieur qui les ont ensuite appelés. Ils ont tourné en Belgique et dans le Nord de la France. Cette expérience les a musicalement fait grandir et leur a apporté de nouvelles inspirations.

644022_394556567284770_1344712107_n

Les garçons ont sorti l’année dernière Electronique, leur premier EP 5 titres. Ils viennent d’enregistrer récemment deux nouveaux morceaux. Reverse Strip, c’est une impression de déjà entendu et de nouveauté tout à la fois. Les amis écoutent des groupes issus de différents horizons (cela va du métal à la musique classique), et leur influences diverses se croisent et se regroupent pour un délicieux résultat. Que ce soit ‘’La guerre des gangs en Russie’’ dans la lignée des groupes de britpop à la Arctic Monkeys, ‘’Argentique’’ avec sa marque punk ou ‘’ Electronique’’ et son énergie garage rock, il y a de la  magie dans la musique de Reverse Strip. L’atmosphère est lourde de guitares, de puissante batterie et de basse frémissante.

Leur son rappelle souvent avec insistance ces groupes de la nouvelle scène parisienne, ces babies rockeurs sachant jouer du rock brut sans fioritures avec classe, insolence et nonchalance (comme les BB Brunes savaient le faire à leurs débuts). Un son très riche délivrant des surprises de bout en bout et ne laissant pas de place à la monotonie. Seuls la puissance et le son percutant sont au rendez-vous.

Samuel, qui a grandi avec beaucoup de chanson française (Gainsbourg, Bashung, Aznavour, Brel…), écrit ses textes et commence à développer une jolie plume. Il frappe nos oreilles de sa voix si particulière. Tantôt nonchalante, sexy ou nasillarde, elle est prenante et participe à la magie de cette musique.

 

Comme quoi trainer des heures sur le net à la recherche de nouveauté, cela vaut le coup parfois. Mais vous, vous n’aurez pas besoin de les chercher pendant des heures puisque leur MySpace et leur Facebook sont juste là. Et mieux que le net, les garçons seront en concert le 11 janvier 2013 au Libre Air de Bruxelles pour un live acoustique, le 28 Chez Emile (Bruxelles) et le  15 février à l’auditorium Abel Dubois à Mons.

 

Publicités