Gauthier Dymon: le Rock Royal

C’est dans un monde à la frontière de l’allure baroque et du rock moderne que nous rejoignons Gauthier Dymon, le temps de son album. Une production de 10 titres intitulée « The Best Of Me ». Une œuvre qui porte bien son nom puisque son auteur au parcours prestigieux y met tout son cœur.

Effectivement, tout droit sorti de la « Music Academy International » de Nancy, l’une des plus illustres formations en Europe où il aura appris l’apprentissage de la musique et les techniques de show, pour finir parmi les lauréats de sa promotion, il participera ensuite à l’émission «X Factor» et sera parmi les neuf finalistes.
Originaire de l’Indre-et-Loire, issu de la scène tourangelle, ce jeune homme au look atypique et aux tonalités royales, amoureux de la musique depuis l’âge de 10 ans, puisant dans la culture rock et la pop décalée d’il y a quarante ans, nous propose aujourd’hui le meilleur de lui-même.
Des sons les plus pop-rock aux plus classiques, en passant par des mélodies acoustiques, cet album est un concentré de couleurs et de bonnes choses. Chaque morceau offre son lot de variations et de mélodies tout aussi agréables à l’écoute que surprenantes.

Un piano qui domine pour sûr tout le long de cette production, excepté pour la huitième chanson «Shirley» où là une guitare acoustique que notre polyinstrumentiste sait tout aussi bien manier, délivre une mélodie très douce et calme. Même ambiance pour «Disturbing Orchestra», le cinquième morceau, qui finalement sert parfaitement de transition entre la première et deuxième partie de l’album. Une chanson tout simplement belle et aérienne. Toujours dans ce style, le prélude enfin «Dymon’s Prelude». Mais attention, l’atmosphère est un peu plus studieuse, et surtout fastueux avec cet effet clavecin, qui nous ouvre les portes de l’univers de l’artiste.

Entrons finalement dans le style même de Gauthier Dymon avec le reste de l’album. Ce drôle d’énergumène se dit passionné par les grands opéras rock, et c’est vrai que certains morceaux pourraient en être un extrait. Prenez par exemple «Welcome to Happy Land», deuxième titre, il a quelque chose de convivial, on imagine assez que plein de personnes pourraient danser ensemble dessus, et suivant un scénario. «Dymon Is A Diamond» est également un vrai petit bijou, pétillant, avec un air, un tempo qui reste bien en tête. C’est frais et populaire. La mélodie est une fois plus parfaitement construite et un très bon riff de guitare apporte la touche finale à ce troisième morceau. Même chose pour «Precious Love» et «Glamstar» où l’on se laisse facilement porter par le rythme.

«Funny Hell» et «Monsters», elles, s’illustrent dans un style de rock moins classique. Comme Gauthier Dymon fait en sorte que chaque musique corresponde au décor qu’annonce les titres, ces sixième et septième morceaux sont un peu différents des autres. L’une un peu pop-psychédélique, l’autre digne peut-être pas d’un film d’horreur, mais d’un bon polar des années 50 ou d’un dessin animé avec des monstres mais beaucoup d’humour.

«Lullabye For The Sun» a (officiellement) pour mission de fermer l’album. Un beau mélange et une parfaite harmonie entre clavier et guitare qui nous fait quitter tout en douceur le pays de notre artiste qui s’est entouré de Maxime Didier (guitare), Charly Lemallier (basse), Jeremy Vuillemin (clavier) et Yann Klimezick (omnichord et producteur de l’album).

Toute cette belle musique est accompagnée par une voix qui l’embellie un peu plus. Elle sait se faire puissante, douce, lyrique, mais surtout elle est juste et maîtrisée. Elle donne une belle dimension aux textes en anglais, et fait passer beaucoup d’émotions. Camille Lebourg est le chœur féminin qui accompagne Gauthier sur «Dymon Is A Diamond» et «Funny Hell».

Une belle petite production qu’on écoute avec plaisir, et qui fait du bien à entendre par sa fraîcheur et sa simplicité à faire de grandes choses. Un album abouti, et travaillé, dans lequel l’artiste a pris du plaisir à vouloir nous faire plaisir.

The best of Gauthier Dymon dans «The Best Of Me», à écouter sur les plate-formes numériques ou à commander auprès de son auteur.

http://www.deezer.com/fr/album/1391277

Retrouvez Gauthier Dymon également sur Amalgame Musical

Publicités