Kursed, sur le chemin de l’indie

Pour Kursed, le changement, c’est maintenant. On les avait connus avec un son allant davantage vers un rock brut, mais le groupe s’engage à présent dans un chemin plus indie avec Miaow, son nouvel effort.

 

 

Quand on vous demandera ce que vous souhaitez pour Noël, vous pourrez toujours répondre  que vous voulez le dernier album de Kursed. Il n’y pas de meilleur cadeau au pied du sapin. Une fois que vous aurez ce bijou entre les mains, asseyez-vous sur votre canapé, et savourez autant que vous pouvez. Car le trio de Montpellier s’est surpassé pour accoucher d’un album d’aussi bonne qualité.

Grâce à sa particularité, le style Kursed est toujours reconnaissable. On peut dire que c’est un groupe qui a une vraie identité musicale. Même si la base de leur son est rock, les influences et inspirations sont d’une diversité absolue. Elles vont chercher au-delà des frontières du rock. Si globalement le son est plus indie sur cet opus, les influences garages sont toujours présentes dans les riffs (‘’Like A Fever’’). L’opus nous propose des ambiances éclectiques, passant de la musique digne d’une bande son de film (‘’Tarantino’’, elle porte bien son nom celle-ci) à un ton plus sensuel (‘’Excuse-Me Miss’’). De l’harmonica par-ci (‘’Pirate Song’’), du tambourin par-là (‘’Wall’’). Et toujours cette délicieuse guitare amenant avec elle un vent oriental.

La progression s’est également faîte pour Hugo et son chant. Plus maitrisée et canalisée, sa voix est de plus en plus agréable à entendre (même s’il elle l’a toujours été). Il a un gros potentiel, et s’il travaille encore ses vocalises, il sera capable de faire de vraiment belles prouesses. Bref, une galette au son métissé qu’il est bien vain d’essayer de décrire avec des mots. Le mieux, c’est de l’écouter soi-même. Cet opus se passe en boucle et en boucle sans que l’on ne s’en lasse jamais.

 

 

Nouveau virage, mais un deuxième album aussi bon que son prédécesseur. Il est rare d’avoir un disque sur lequel toutes les chansons sont réussies. Pourtant, Hugo, Fabien et Thomas y sont parvenus. Il y a eu du travail, de la recherche, et on espère qu’il y aura de la reconnaissance. Car Kursed est un des groupes de la nouvelle scène française sur qui il va falloir compter. Kursed c’est sexy et raffiné. Ce sont eux qui vont vous réchauffer avec leurs guitares et vous faire danser dans les clubs toute la nuit.

A noter que la sortie physique du disque est pour le 27 novembre.

https://www.facebook.com/pages/Kursed/152666516961?fref=ts

http://kursed1.bandcamp.com/

Publicités