Un billet pour Travel Check, s’il vous plaît !

Aujourd’hui, à la demande générale, je vais vous parler du jeune trio parisien : Travel Check . Déjà connus chez Amalgame Musical, et de nombreux webzines, David, Thibault et Kévin nous embarquent, depuis bientôt un an, dans leur propre univers, inspirés par le rock garage l’un des 60’s et un autre plus moderne laissant apparaitre une petite touche psychédélique venant relever le tout. À les entendre, difficile de croire qu’ils émergent de la nouvelle scène française, et pourtant, le trio a déjà quelques belles scènes parisiennes à son actif telles que le Truskel, le Gibus, l’OPA Bastille et le Pop In (pour ne citer qu’elles).

En décembre 2011, le groupe nous proposait son premier EP cinq titres. Des mélodies faisant places à des guitares très présentes et une voix, accompagnée des chœurs, posée et agréable parfois perçante, donnant un aspect aéré et planant aux chansons. Une première production appréciable et très  prometteuse, révélant une partie du potentiel de ces trois jeunes musiciens qui ont l’idée et l’envie de nous faire voyager, l’esprit léger à travers des lieux inexplorés et lointains.

Quelques mois plus tard, la date du prochain voyage est fixée ! Et c’est début septembre 2012, qu’ils nous présentent leur nouvelle destination « ACID BEATS », une escapade de trois titres.

A peine le lecteur enclenché, nous nous retrouvons dans un périple à grande vitesse, avec la première chanson « Go back Home« , qui nous livre un rythme beaucoup plus soutenu que leur production précédente. On s’imagine sur une longue ligne droite (peut-être est-ce celle composée sur la pochette?) traçant la route dans une voiture des années 60, suivant les lignes répétitives et discontinues en cadence avec les battements récurrents libérés par la batterie et l’entrain des guitares. Il suffit de regarder le clip, sorti en avant-première en juin 2012, pour nous conforter dans cette idée. La deuxième étape, « Black and white« , suit la cadence de la première, et laisse place à des chants plus présents sachant, cependant, s’effacer pour laisser place à des envolées musicales de hautes qualités. Le clip, qui encore une fois sait se faire plutôt représentatif, est arrivé sur la toile le 22 septembre 2012. Les minutes filent, et on se laisse entrainer de plus en plus dans cette évasion furtive. Les morceaux s’enchaînent comme un diaporama relatant chaque aventure.

Et on repart, avec le troisième titre « Try to go », qui nous convainc encore un peu plus sur le talent du groupe et cette cohésion évidente entre les membres, qui savent canaliser l’énergie débordante qu’ils ont en eux. Tout au long de l’écoute de ces trois titres, qui décidément, se sont incrustés dans nos petites têtes, nous avons pu en découvrir un peu plus sur l’univers des Travel Check . Loin d’être superficiel, il s’y construit des mélodies fulgurantes et des voix sans trop d’effets , donnant une belle dimension, un peu légère s’apparentant au voyage sur cette longue route à perte de vue, présente sur le visuel de l’EP, celle qui mènerait au plaisir ultime. Vous le voyez, là-bas à l’horizon, qui se profile ?

Après cela, on aurait pu fermer la parenthèse et reprendre simplement notre vie routinière, mais le groupe nous offre un dernier titre, une chanson « bonus », sans nom. Une mélodie calme, dépourvue de toute agitation qui nous ramène en douceur à la réalité. C’est ainsi que le voyage « ACID BEATS » s’achève, en nous laissant la bonne impression d’un nouveau rendez-vous, une prochaine invitation pour poursuivre la route avec eux.

Chaque voyage est unique, et c’est à votre façon que vous vivrez « ACID BEATS », disponible en téléchargement sur leur Bandcamp.

Publicités